Les bénéficiaires de la pension différentielle CPPOSS ont reçu un courrier les informant que la gestion de celle-ci est maintenant confiée à PREVERE (société spécialisée dans les activités des agents et courtiers d’assurance !).

Tous les collègues qui étaient en poste avant le 1er janvier 1994 sont concernés. Notre régime particulier, la CPPOSS, a été supprimé à cette date. La pension différentielle était censée compenser partiellement la perte financière qu’entraînait notre passage à l’ARRCO/ AGIRC (avec un mode de calcul très défavorable pour les collègues).

C’est une décision unilatérale prise par l’UCANSS sans la moindre information.                                                  

Pour justifier ce transfert, l’UCANSS, en relation avec Malakoff Médéric qui gérait les dossiers, prétexte que le système informatique est obsolète.

Plutôt que de l’améliorer, le choix a été de sous-traiter à PREVERE.

De plus en raison du Règlement Général sur la Protection des Données, le nouvel opérateur ne peut obtenir la transmission des données personnelles des collègues partant en retraite.

Auparavant l’agent, faisant valoir ses droits à la retraite, n’avait pas de démarche à effectuer pour percevoir sa pension différentielle.

Aujourd’hui, s’il ne constitue pas un dossier, il n’aura pas sa pension différentielle !

En a-t-il été informé ?  Non

L’UCANSS s’en soucie-t-elle ?  Non

 

L’UCANSS doit prendre d’urgence toutes les dispositions : informations, mise à disposition des imprimés nécessaires dans les services du personnel, suivi des dossiers etc., afin que tous les collègues (en activité, longue maladie, invalidité…) disposant d’un droit à la différentielle perçoivent cette pension lors de leur départ en retraite.

 

Dernière minute

 

L’UCANSS convoque les Fédérations syndicales à une réunion le 30 janvier 2019 relative à ce sujet à laquelle participera des représentants de Malakoff Médéric. A suivre…